Entre ciel et terre

« Il y a autant d’étoiles dans le ciel que de grains de sable à la surface de la terre. »

Que faire ? Les compter ? Ce n’est pas dans mes compétences, et surtout je ne vois pas à quoi cela m’avancerait.

Pourtant cette phrase me revient à l’esprit de façon lancinante, comme si elle recelait une question.

Quelle est la question ? Je vais me laisser guider par mon intuition. Les étoiles, ce sont ces nuits d’été en Touraine quand je monte chaque soir en haut de la butte du Moulin pour communier les yeux dans les yeux avec le ciel.

Les grains de sable, c’est la plage de Kerguélen et ce crissement sous mes pieds nus qui me reconnecte pas après pas aux océans et à l’origine de la vie sur la terre.

Ça y est, j’ai trouvé la clé du mystère ! Elle se trouve entre les deux, entre le Ciel et la Terre. C’est moi, la femme. Moi qui, pour trouver ma verticalité d’être humain, doit me relier à l’un ET à l’autre.

Alors, la magie du mystère opère…

Béatrice Quasnik, coach et auteure de « devenir acteur du changement – ed : chronique sociale, 2011 »

Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Pensée du jour

La pensée du jour

jeudi 22 février 2018
En se regardant soi-même, notre troisième oeil s’ouvrira ; en regardant les autres, il se fermera.