Être enfant

Nous avons en commun que tous nous avons été enfants, fille ou garçon….

Je me souviens très clairement que la façon dont les adultes me parlaient et entraient en relation avec moi et les autres enfants, donnait à penser que nous leurs appartenions ou qu’ils avaient un droit sur nous. Même si je ne les connaissais pas, en me regardant agir, ils se sentaient le droit de me chanter ma louange ou de me gronder.

Face aux enfants s’éveille chez beaucoup une espèce d’émerveillement devant la pureté, l’innocence et la jeunesse de ces êtres, filles et garçon et le sens du devoir de protection.

Cela peut s’exprimer parfois de manière un peu grotesque, je me souviens m’être souvent demandé petite fille, en entendant les adultes bêtifier quand ils me parlaient, s’ils doutaient de mon intelligence !

D’autre part, souvent ce désir de protection s’exprime par des actions et des attitudes motivées par la peur ! Or, au nom de l’amour et la sécurité que l’on veut offrir à ceux qu’on aime, on a fréquemment tendance à surprotéger les filles sans nécessairement expliquer. Au nom des traditions etc. on les empêcher d’être qui elles souhaitent être et on cherche à exercer sur elles une forme de domination qui a pour résultat de créer à long terme des sentiments d’insécurité ou de colère. Comment les aider à être prêtes à faire face à tout cela ?

De plus, aujourd’hui le monde entier est affecté par le mercantilisme et le marketing et le marché des enfants comme de consommateurs potentiels. On se soucie peu de leur personne. En les voyant et en les ciblant comme des acheteurs, des rayons entier ont été créés spécialement pour eux, à la hauteur de leurs yeux. Des études ont été faites spécialement pour éveiller leurs désirs, leur avidité et leur appétit. Comment préparer les filles et les garçons pour qu’ils ne soient pas des gibiers si faciles ?

Nous vivons dans un monde où les enfants en particulier et les individus en général sont hyper-stimulés par les ordinateurs, les tablettes, les téléphones portables, la télévision, les films, les informations et les conditionnements qu’ils véhiculent. Comment leur permettre de créer la capacité de filtrer et de choisir ce qui est bon pour elles et pour eux ?

Par ailleurs, les enfants et les parents d’aujourd’hui sont tous extrêmement occupés et les besoins d’affection, de se sentir appréciés, aimés, reconnus ne sont pas souvent comblés….

On a pu observer chez les jeunes filles comment, afin d’essayer de combler ces besoins, elles tombent facilement dans des relations de qualité médiocre ou se laissent utiliser sexuellement afin d’avoir le sentiment d’exister.

Pour arriver à remédier à tout cela il est essentiel de créer chez les enfants en général et les filles en particulier le sens de leur propre valeur, afin de leur permettre d’être elles-mêmes juge de leurs actions et leurs désirs.

Il me paraît donc urgent d’aider les enfants filles et garçon à développer du respect et de l’estime pour eux-mêmes. De leur permettre de trouver le sens du soi et la reconnaissance de leur propre identité et leur propre valeur.

 

Valériane Bernard

Pensée du jour

La pensée du jour

mercredi 18 novembre 2017
Nous entrons dans la félicité en faisant grandir la spiritualité de notre amour.