Le pouvoir de discerner

Le pouvoir de discernerQuelle est la première qualité à développer quand on s’engage sur un chemin spirituel ? le pouvoir de discerner. comment peut-on affiner ce pouvoir ? comment puis-je me sentir toujours clair vis-à-vis de moi-même ?

L’une des méthodes est la méditation. Apprendre à s’écouter en développant l’intuition.
La méditation m’aide à aller plus profondément en moi.
La plupart des gens ne s’écoutent pas. Ils n’écoutent pas les autres non plus. Écouter vraiment !
Méditer ne veut pas dire faire quelque chose de difficile avec beaucoup de discipline et d’efforts sur soi. Ça ne veut pas dire arrêter ses pensées ou faire le vide.
D’ailleurs, méditer ne veut pas dire  »faire »…

Le mot-clé, c’est d’essayer de trouver ce qui est vraiment ILLIMITÉ en soi.
Vous savez, la petite flamme profondément enfouie que la vie a essayé de tuer mais qui est toujours vivante parce qu’elle ne peut pas mourir, malgré tous mes efforts pour la reléguer aux oubliettes !
C’est une réalité de la vie : on a envie de tout goûter. Le meilleur et le pire. Parce que ça fait partie de notre créativité, de notre création.
Aucune valeur ni aucun jugement en cela.
Jusqu’à ce que je prenne conscience de ma responsabilité en tant qu’être humain. Et même là, cette notion de responsabilité n’est plus synonyme de lourdeur. La responsabilité peut être faite de beaucoup de légèreté si je sais où est ma place.
Comment savoir où est ma place ?
Quand je deviens progressivement ignorant de tout désir. Quand ils me deviennent naturellement étrangers. Ils ont simplement perdu leur pouvoir d’attraction.
Quand je me sens empli, épanoui, vraiment moi-même.

Comme le disait Arnaud Desjardins :

« La libération n’est pas un état dans lequel les questions auront reçu une réponse, c’est un état dans lequel les questions ne se poseront plus. […] Lorsque vous aurez connu la libération, ce que vous aviez besoin de connaître en toute certitude, vous le connaîtrez, par conséquent vous serez en paix. Ce genre d’enseignement ne nous demande pas de croire, il nous demande d’écouter honnêtement, de réfléchir de notre mieux et ensuite de mettre en pratique.
Le vrai chemin débute quand vous êtes convaincu de votre propre noblesse. Alors, tous les aspects de votre vie prennent un sens nouveau. Si vous sentez du plus profond de vous-même : Je ne peux pas manquer à cette vocation, je ne peux pas trahir ma vraie nature d’homme, tout le reste vous sera donné par surcroît, soyez-en sûrs ».

Pensée du jour
close slider

La pensée du jour

samedi 20 octobre 2018
Le plus grand défaut est de voir les défauts des autres.